faits divers

  • Saint-Pierre-lès-Elbeuf : le Leader Price braqué, la caissière très choquée

    Leaderprice

    Le lundi 24 août, en début de soirée, le magasin Leader Price situé dans la Z.A de l'Oison a été victime d'un braquage.

    Deux hommes armés font irruption, visages masqués, dans le magasin discount, alors qu'une dizaine de clients font leurs courses. Un des braqueurs menace la caissière avec une arme de poing. L'employée lance alors plusieurs centaines d'euros en pièces et billets sur le tapis de la caisse. Les malfaiteurs s'enfuient aussitôt à pied.

    La caissière, âgée d'une quarantaine d'années, est très choquée et a été pris en charge par les pompiers. Le plan de recherche des deux individus n'a rien donné. L'enquête a été confiée à la Brigade Criminelle. Quelques éléments pourront aider les enquêteurs : témoignages des clients, video-surveillance...

  • Elbeuf : Un jeune homme blessé par balle dimanche soir

    Glaieulpuchot

    Le dimanche 23 août vers 21 heures, un jeune homme de 18 ans a été blessé par balle à Elbeuf.

    Circulant à pied, le jeune homme a été la cible de deux inconnus qui ont tiré avec une arme de poing depuis une moto. Les faits se sont déroulés dans la rue du Glaieul située dans le quartier du Puchot à Elbeuf. La victime, touchée à la jambe, a été admis dans un hôpital de la région. Ses jours ne sont pas en danger. S'agit-il d'un règlement de compte ? Une enquête est en cours au sein de la police judiciaire pour éclaircir cette histoire...

  • Elbeuf : Un enfant de six ans percuté par une voiture

    Aaa 1

    Le lundi 1er juin, peu avant 18 heures, un accident s'est produit dans la rue Anatole France à Elbeuf.

    Un enfant de 6 ans a été percuté par une voiture alors qu'il traversait en dehors d'un passage piéton. Le conducteur, âgé de 19 ans, roulait en direction de la voie sur berge et n'a pas pu l'éviter. La victime a été transportée dans un état grave au CHU de Rouen. Il souffrirait d'un traumatisme crânien et de blessures au visage. Son pronostic vital est engagé.

    Le jeune conducteur, très choqué, a été soumis aux tests d'alcoolémie et de stupéfiants qui se sont révélés négatifs. Une enquête a été ouverte.

    [MAJ 03/06/15] : Selon le journal Paris-Normandie, l'enfant a été opéré dans la nuit de mardi à mercredi et serait hors de danger.

  • Elbeuf : Frappé à coups de marteau pour un mauvais regard

    • Par tayl_r
    • Le Lun 13 oct 2014

    Vers 14 heures, le dimanche 12 octobre, les forces de l'ordre interviennent pour une agression en plein centre-ville à Elbeuf.

    Les policiers sont appelés pour une agression sur la voie publique dans la rue des Martyrs. À leur arrivée, ils découvrent deux hommes. L'un d'eux, âgé de 26 ans, est ensanglanté avec une plaie ouverte à l'arrière du crâne et un os apparent au niveau du coude. D'autres plaies seront constatées dans son dos. Il affirme aux policiers qu'il a été frappé par un autre homme présent sur les lieux, avec un marteau qu'il est allé chercher dans sa voiture. Un témoin de la scène confirmera ses dires.

    L'agresseur de 27 ans reconnaît s'être battu à cause du "mauvais regard" qu'il lui aurait jeté, mais nie s'être armé d'un marteau. Il explique que les blessures de la victime sont dûes aux chutes lors de la bagarre. Le marteau n'a pas été retrouvé malgré les recherches des policiers, l'agresseur s'en serait débarassé entre l'appel aux policiers et leur arrivée.

    La victime, habitant Caudebec-lès-Elbeuf, a été transportée au CHI des Feugrais. L'agresseur a été transporté en garde à vue.

     

  • Tourville-la-Rivière : Un chien abattu après avoir mordu deux personnes

    • Par tayl_r
    • Le Sam 26 avr 2014

    C'est dans la nuit du vendredi 25 au samedi 26 avril, peu après minuit, que la scène se déroule. Un homme d'une trentaine d'année a passé la soirée en famille, avec sa femme de 31 ans, son fils et son chien, chez le père de la jeune femme habitant à quelques rues de leur maison.

    Aux alentours de minuit, il décide d'aller coucher leur fils de cinq ans, sa femme devant le rejoindre quelques minutes plus tard. S'inquiétant de ne pas la voir revenir, l'homme décide de retourner chez son beau-père. En arrivant, se femme est allongée à terre et baigne dans une mare de sang. Elle présente une profonde morsure au bras, alors que son beau-père est près d'elle et semble lui-aussi blessé. Il lui explique alors que c'est le chien qui les a mordus. Le propriétaire du chien s'empare par la suite d'un fusil et tire plusieurs fois sur le chien qui est dans le jardin. Ce dernier se refugie derrière une haie. Le père de famille appelle la police qui intervient avec la Brigade Canine. Le chien étant aggressif, ils n'ont d'autres choix que de l'abattre.

    Les deux victimes seront emmenés à l'hôpital, alors qu'une enquête de police a été ouverte. Le chien était un Staffordshire Terrier.

     

  • Elbeuf : Pris d'un coup de folie, il tente d'égorger sa mère et son frère

    • Par tayl_r
    • Le Mar 11 mars 2014

    La scène se déroule dans un appartement du Cours Carnot à Elbeuf, ce lundi 10 mars, vers 6 heures du matin.

    Les sapeurs-pompiers sont appelés et interviennent dans un appartement, pour venir en aide à une mère de famille de 54 ans, et de son fils de 21 ans. Ces deux victimes ont reçus un ou plusieurs coups de couteau à la gorge. Après avoir été soignés sur place, ils sont transportés à l'hôpital des Feugrais. Les plaies sont bien marquées, mais leurs jours ne sont pas en danger.

    L'auteur des coups de couteau est le second fils

    C'est dans un appartement en plein désordre que les policiers et pompiers sont rentrés. Les explications de la mère de famille ont permis aux policiers de dégager l'auteur : c'est le second fils, âgé de 22/23 ans, qui souffrirait de problèmes psychologiques, et qui est sous traitement. Il s'est enfuit, mais sur place, les pompiers retrouvent l'arme du crime (un couteau de cuisine) en suivant les traces de sang.

    Des recherches sont menées par les patrouilles de police dans l'agglomération. L'auteur sera finalement retrouvé dans une rue à Caudebec-lès-Elbeuf. Son interpellation s'effectuera non sans mal, le jeune homme se rebellant lorsque les policiers veulent le menotter. Il sera ramené au commissariat de police et placé en garde à vue pour tentatives d'homicides. Lors de son audition, le jeune homme tenait des propos incohérents et "proches du délire".

    Lundi après-midi, après avoir été examiné par un médecin, il sera finalement emmené à l'hôpital psychiatrique de Saint-Étienne-du-Rouvray, alors que l'enquête se poursuit.

      

  • Sauvé par les policiers d'Elbeuf alors qu'il voulait sauter du pont

    • Par tayl_r
    • Le Mar 04 fév 2014

    Dans la nuit du lundi 3 au mardi 4 février, un homme a tenté de mettre fin à ses jours sur le pont Jean-Jaurès.

    C'est un témoin qui a appelé la police, peu avant minuit, alors qu'un saint-aubinois de 40 ans menaçait de se jeter dans la Seine, en haut du pont Jean-Jaurès, entre Elbeuf et Saint-Aubin-lès-Elbeuf. Un trio de policiers arrive sur place et tente de raisonner l'homme qui se tient à la rambarde, près à se jeter à l'eau, en criant "N'approchez pas !" alors que les policiers tentaient discrètrement de s'approcher.

    Quelques secondes après, le désespéré se lâche, et les policiers se sont précipités et ont juste eu le temps de le rattraper par le blouson au niveau des épaules, et de le basculer - difficilement - de l'autre côté de la rambarde. Transporté à l'hôpital des Feugrais, l'homme a expliqué qu'il voulait mettre fin à ses jours en raison de problèmes financiers.

     

  • Le compagnon de Nathalie Delaunay mis en examen

    • Par tayl_r
    • Le Lun 21 oct 2013

    Interpellé jeudi soir, quelques heures après le meurtre de Nathalie Delaunay, son compagnon a été mis en examen.

    Sébastien Liot, 32 ans, qui est le meurtrier présumé de la mère de famille de 38 ans a été mis en examen pour homicide volontaire aggravé le samedi 19 octobre après le prolongement de sa garde à vue. Il a été placé en détention provisoire alors qu'une enquête judiciaire a été ouverte. Il risque une peine de réclusion criminelle à perpétuité de par sa proximité avec la victime et la qualification des faits.

    Ce suspect a-t-il avoué ? Il semblerait que oui, mais "les déclarations de l'homme ne seraient pas totalement comapatibles avec les éléments retrouvés sur la scène de crime et les analyses effectuées".

    Il était déjà poursuivi dans une affaire de moeurs :

    Dans un autre dossier, Sébastien Liot, était déjà mis en examen pour viol, qui concernerait l'un de ses proches. Cette affaire, distincte du meurtre sur la mère de famille, est en cours d'instruction. Indépendamment de la première affaire de viol, l'homme de 32 ans risque une peine de prison à perpétuité, avec l'addition du meurtre (passible de trente ans de prison) et la circonstance aggravante d'être le concubin ou l'ex-concubin de la victime.

    (À lire : Une femme de 38 ans poignardée dans le dos à Saint-Pierre-lès-Elbeuf)

      

  • Une femme de 38 ans poignardée dans le dos à Saint-Pierre-lès-Elbeuf

    • Par tayl_r
    • Le Jeu 17 oct 2013

    Un meurtre a eu lieu ce jeudi 17 octobre à Saint-Pierre-lès-Elbeuf. Suite de l'affaire...

      Le corps d'une femme de 38 ans a été découvert ce jeudi 17 octobre, dans un appartement du bâtiment C de la résidence des Tilleuls à Saint-Pierre-lès-Elbeuf. Vers 13 heures, sa fille de treize ans, qui rentrait du collège, n'a pas trouvé sa mère dans l'appartement. Elle a donc prévenu un voisin, qui a découvert le corps de la femme dans la chambre. Une scène horrible, celle d'un corps baignant dans son sang, un couteau planté dans le dos. Cela faisait plusieurs heures que le corps était ainsi.
    Aucune trace d'effraction n'a été relevée sur la porte d'entrée de l'appartement, la victime connaissait donc son meurtrier. Ses mains et avant-bras présentant des plaies d'une arme blanche, les enquêteurs ont pu conclure que la femme s'est défendu face à son agresseur.

    Ce jeudi soir vers 18 heures, l'actuel compagnon de la victime a été arrêté à son domicile par la brigade canine à Orival. L'homme de 32 ans a ensuite été interrogé par la brigade criminelle au commissariat d'Elbeuf. Selon certains voisins, la victime avait retrouvé un nouveau compagnon depuis peu. Dès lors, l'hypothèse la plus probable est celle d'un crime passionnel. Séparée depuis quelques années, la victime élevait seule ses deux filles de 13 et 16 ans. L'autopsie du corps aura lieu lundi pour déterminer quand le meurtre a été commis et combien de coups de couteau ont été infligé à la victime.

     GARDE À VUE PROLONGÉE :
     La garde à vue du suspect a été prolongée de 24 heures ce vendredi. L'homme de 32 ans est longuement interrogé à l'hôtel
     de police de Rouen. Il n'a pas avoué directement le meurtre, mais dit "des choses incompatibles avec la scène de crime et
     les éléments recueillis. Mais il ne nie pas les faits". Ce suspect numéro un n'était pas vraiment le compagnon de Nathalie
     Delaunay, "ils s'étaient rencontrés récemment et avaient des relations simples et régulières sans vivre ensemble".
     Le parquet de Rouen va ouvrir une information judiciaire pour homicide volontaire ce samedi 19 octobre à l'issue de la garde
     à vue du suspect, qui sera présenté à un magistrat en milieu d'après-midi. Il pourrait, cette fois, être misen examen et placé
     en détention provisoire. Pour le meurtre de Nathalie Delaunay, 38 ans, il encourt une peine de trente ans de réclusion criminelle.

  • Macabre découverte à Saint-Pierre-lès-Elbeuf

    • Par tayl_r
    • Le Ven 04 oct 2013

    Une macabre découverte a été effectuée à la fin du mois de septembre.

    Alertés par des riverains, les sapeurs-pompiers d'Elbeuf ont fait la découverte, le jeudi 26 septembre, du corps d'un sexagénaire dans sa maison de Saint-Pierre-lès-Elbeuf. Il était déjà mort depuis le mois de juin, soit environ trois, quatre mois. Il vivait seul et sortait peu, ce qui explique les faits. L'enquête vient de se terminer et à conclu à une mort naturelle du retraité, qui vivait dans un quartier calme de la ville, rue Ludovic Becquet.