leclerc

  • Saint-Pierre-lès-Elbeuf : L'employé du supermarché, qui a volé 800 bouteilles d'alcool, a été jugé

    • Par tayl_r
    • Le Mer 03 Fév 2016

    L'employé volait des cartons entiers de bouteilles d'alcool dans les réserves du supermarché Leclerc (Saint-Pierre-lès-Elbeuf) qui l'employait. Le 9 décembre, il a été interpellé par les agents de la BAC, remarquant le comportement étrange du suspect. Il a été jugé avec un complice.

    [À RELIRE : Un trafic d'alcool démantelé dans l'agglomération d'Elbeuf (09/12/15)]

    Lire la suite

  • Un trafic d'alcool démantelé dans l'agglomération d'Elbeuf

    • Par tayl_r
    • Le Jeu 10 Déc 2015

    Ce mercredi 9 décembre, trois personnes ont été interpellés pour le trafic de plus de 500 bouteilles d'alcool (pour un préjudice de 10.000 euros) au supermarché Leclerc de Saint-Pierre-lès-Elbeuf.

    Lire la suite

  • Saint-Pierre-lès-Elbeuf : Un jeune homme gravement blessé après une tentative de vol

    • Par tayl_r
    • Le Lun 14 Sept 2015

    Leclerc

    Tentative de vol et violences volontaires

    Les faits remontent à vendredi soir (le 11 septembre) vers 23h30 et se situent sous le parking couvert de l'hypermarché Leclerc de Saint-Pierre-lès-Elbeuf. C'est là que stationnent deux groupes de jeunes. Sur son scooter, un jeune s'approche. Il a rendez-vous avec des amis. Mais il se trompe de groupe ! Quand il s'en rend compte il est trop tard : il est encerclé et des individus le frappent et tentent de lui voler son scooter.
     

    Fauché volontairement par une voiture !

    Témoin des faits, un de ses amis (qui était stationné un peu plus loin dans l'autre groupe) arrive pour le défendre. Dans la bagarre, les deux jeunes (le scootériste et son ami), parviennent à  s'échapper, l'un au guidon de son deux-roues, l'autre à pied.
    Mais leurs agresseurs sont après eux et les poursuivent ! Parmi eux, deux montent dans une Peugeot 106 qui démarre et se rapproche du jeune qui fuit en courant. La 106 le percute, le garçon tombe, fauché. Il est gravement blessé, mais comme si cela ne semblait pas suffisant, la Peugeot s'arrête et le passager sort pour frapper l'homme à terre. Les coups pleuvent, notamment au visage, puis la voiture redémarre et sort du parking.
     

    90 jours d'ITT

    Pendant ce temps, les amis de la victime (qui ont assisté à la scène) appellent la police, s'approchent et emmènent le blessé à l'hôpital des Feugrais à Cléon. Aux urgences, le jeune homme, en état de choc, sera pris en charge pour une fracture ouverte aux jambes (tibia et péroné), des contusions au visage, un traumatisme facial et une fracture au niveau du nez.
    Les médecins vont prévoir 90 jours d'ITT.
     

    La 106 vite retrouvée

    Ce sont trois équipages que le centre de commandement de l'hôtel de police de Rouen va envoyer sur place : Police-Secours, Brigade Anti Criminalité et Brigade Canine. Sous le parking couvert, un groupe de sept jeunes (garçons et filles) âgés de 16 à 19 ans est contrôlé. Choqué, le conducteur du scooter est pris en charge et raconte aux fonctionnaires ce qu'il s'est passé.

    Et c'est dans une rue voisine que la Peugeot 106 est repérée. Les hommes de la BAC ont vu que l'avant de la voiture est accidenté (un phare est cassé et le pare-chocs endommagé), mais en approchant pour un contrôle  ils sont surtout intrigués par le curieux manège du conducteur qui tente de se cacher à l'arrière du petit véhicule. Interpellés, les deux occupants de la 106 sont présentés au conducteur du scooter qui les reconnait.
     

    Des faits graves

    Il s'agit de deux habitants de Caudebec-lès-Elbeuf âgés de 20 et 26 ans. Le plus jeune, celui qui était au volant, est en défaut de permis de conduire et d'assurance. Quant aux papiers de la voiture il ne les a pas et explique, que propriétaire de la 106 depuis peu, il n'a pas eu le temps de s'en occuper…
    Les deux hommes sont placés en garde à vue et la brigade criminelle (qui a pris l'affaire en main) les présente à la justice. Hier (dimanche 13 septembre) ils ont été déférés. Le conducteur de la Peugeot, sous mandat de dépôt a été mis en détention provisoire en attendant d'être jugé pour violences volontaires aggravées.
    Le passager, sera lui aussi jugé, mais a été remis en liberté.
    Une information judiciaire est ouverte et l'enquête de la brigade criminelle continue...

    [source : France 3 Haute-Normandie | Richard Plumet]