police

  • Un exhibitionniste près du lycée André Maurois d'Elbeuf

    • Par tayl_r
    • Le Mer 12 Fév 2014

    Ce mardi 11 février, vers 9 heures 30, la police d'Elbeuf a interpellé, dans sa voiture, un homme le pantalon baissé et le sexe visible.

    Le commissariat est avisé par une femme, car elle vient d'apercevoir un automobiliste stationné rue d'Alsace (près du lycée Maurois), pantalon baissé, sexe apparent dans son véhicule. Un équipage se rend sur place et constate les faits. À leur vue, l'homme tente de dissimuler son sexe sous un journal. Une fois son pantalon remonté, ce résident de l'agglomération elbeuvienne âgé de 51 ans, a été ramené au commissariat et placé en garde à vue pour exhibition sexuelle. L'homme reconnaît les faits. Il a été remis en liberté dans la soirée de mardi. Il est convoqué à une prochaine audience du tribunal correctionnel de Rouen, pour répondre de ces faits.

     

  • Sauvé par les policiers d'Elbeuf alors qu'il voulait sauter du pont

    • Par tayl_r
    • Le Mar 04 Fév 2014

    Dans la nuit du lundi 3 au mardi 4 février, un homme a tenté de mettre fin à ses jours sur le pont Jean-Jaurès.

    C'est un témoin qui a appelé la police, peu avant minuit, alors qu'un saint-aubinois de 40 ans menaçait de se jeter dans la Seine, en haut du pont Jean-Jaurès, entre Elbeuf et Saint-Aubin-lès-Elbeuf. Un trio de policiers arrive sur place et tente de raisonner l'homme qui se tient à la rambarde, près à se jeter à l'eau, en criant "N'approchez pas !" alors que les policiers tentaient discrètrement de s'approcher.

    Quelques secondes après, le désespéré se lâche, et les policiers se sont précipités et ont juste eu le temps de le rattraper par le blouson au niveau des épaules, et de le basculer - difficilement - de l'autre côté de la rambarde. Transporté à l'hôpital des Feugrais, l'homme a expliqué qu'il voulait mettre fin à ses jours en raison de problèmes financiers.

     

  • Deux policiers sauvent la vie d'un homme à Elbeuf

    • Par tayl_r
    • Le Jeu 25 Juil 2013

      
    Ce mercredi soir, deux policiers en patrouille ont sauvé un homme sur la voie publique.

    Il était vingt heures, ce mercredi, alors que les policiers du commissariat d'Elbeuf sont en patrouille dans le cadre de l'opération "Tranquillité vacances", quand un homme de 57 ans vient de faire un malaise cardiaque près du Champ de foire. Cet homme est sur le ventre dans la rue Alsace-Lorraine, alors que l'orage et la pluie commencent à tomber. Geoffroy et Mickaël devaient se rendre à Caudebec-lès-Elbeuf. L'un prodigue un massage cardiaque au quinquagénaire pendant que l'autre prend régulièrement son pouls. À leur arrivée, la victime n'avait plus de pouls alors qu'il a déjà fait deux malaises cardiaques par le passé. Les pompiers et le Samu ont ensuite pris le relais et l'ont transporté à l'hôpital des Feugrais de Saint-Aubin-lès-Elbeuf. L'homme a de nouveau perdu connaissance dans le véhicule des pompiers, mais ses jours ne seraient pas en danger. "Nous avons juste fait notre devoir", disent les policiers qui ont sauvé une vie, dans une situation "où la tension était présente" pendant l'éxécution du massage cardiaque qui a été décisif.
       

    Image : Paris Normandie


       









    Les deux policiers : Geoffroy, 32 ans, et Mickaël, 24 ans, mimant le massage cardiaque. (Photo: Paris Normandie)


  • Un week-end mouvementé au Puchot

    • Par tayl_r
    • Le Lun 22 Avr 2013

    Une interpellation peut vite dégénérer dans le quartier réputé du Puchot..

    C'est ce samedi 20 avril, vers 7 heures du matin que tout commence. Les policiers elbeuviens croisent une voiture roulant à vive allure et ne respectant pas les feux rouge. Faisant leur métier, les policiers déclenchent sirène et gyrophare pour interpeller le conducteur de la voiture, une Clio II, qui accélère, pour amorcer une course poursuite dans les rues du Puchot.

    Se voyant bloqué, le conducteur abandonne la voiture, s'enfuit à pied, et se réfugie dans les escaliers d'un immeuble, laissant le passager (alcoolisé) avec les policiers. Interpellé, ce passager eu le temps de téléphoner à quelques connaissances, pour venir frapper les policiers. Une bande s'est alors formé autour de la voiture de police pour tenter de sortir leur ami, en jetant des pierres et des coups de pieds sur la carrosserie. À coup de gaz lacrymogènes, les policiers d'Elbeuf sont sortis du quartier avec le passager de la Clio.

    Des renforts en fin d'après-midi

    Vers 17 heures, les policiers d'Elbeuf sont revenus, accompagnés de la compagnie départementale d'intervention (CDI) et plusieurs équipages de la brigade anti-criminalité (BAC) pour prêter main forte à leurs collègues et éviter une émeute. Revenus chercher leur individu, au 8 rue de la Rochelle, les policiers ont dû enfoncer la porte avec un bélier, l'individu refusant d'ouvrir la porte. L'immeuble avait été placé sous protection durant l'intervention. Aucun incidents n'a eu lieu, et l'individu (22 ans) a été placé en garde à vue.