renault

  • Renault-Cléon va embaucher 100 CDI pour le moteur électrique

    Renaultcleon

    La marque française Renault a confirmé, ce mardi 28 avril, le recrutement de 100 postes en CDI pour 2015.

    Ces embauches s'inscrivent dans le cadre d'un vaste plan, annoncé en février dernier, prévoyant 1.000 embauches en 2015 dont environ 500 en France. Le site Renault-Cléon, qui emploie actuellement 3.400 salariés, a été retenu pour assurer la production du moteur électrique de Renault, le R240, qui équipe actuellement la ZOE. Un moteur qui assure au véhicule une autonomie de près de 240 km. Près de 50 millions d'euros ont été investis sur le site créé en 1958 pour permettre la mise en route de cette production spécifique.

    Activité en hausse au 1er trimestre 2015

    Depuis déjà deux ans, Renault produit sur le site la "Junction Box", le boitier d'interconnexion qui équipe la ZOE. Cléon affiche au premier trimestre 2015 une augmentation globale de son activité (moteurs et boîtes de vitesse) tirée par la demande des partenaires du groupe (Nissan, Dacia, Samsung, Daimler, General Motors) qui représente 43% de la production contre 37% sur la même période en 2014.

    65% de la production exportée

    Le site a produit en 2014 plus d'1 million de boîtes de vitesses. Près de 65% de sa production est exportée. Les deux tiers sont produit pour le compte de Renault et près de 20% pour Nissan.

    Source : Le Journal des Entreprises

  • Renault investit dix millions d'euros dans son usine de Cléon

    • Par tayl_r
    • Le Lun 29 Sept 2014

    Par le biais d'un communiqué, Renault annonce un investissement de 10 millions d'euros dans la fonderie d'aluminium de Cléon.

    L'usine Renault-Cléon, avec 3.900 salariés, est spécialisée dans la fabrication de moteurs et boîtes de vitesse. La fonderie va bénéficier d'équipements plus performants dont deux nouvelles presses et de nouveaux moules (notamment destinés aux carters-cylindres de moteurs). Renault indique vouloir "fournir aux clients de l'usine, une nouvelle génération de carters-cylindres". Ceux de l'usine de Cléon équipent les véhicules Renault, Dacia et Nissan.

    La fonderie aluminium de Cléon emploie 250 salariés. L'investissement sera réalisé en 2015, et devrait permettre une hausse de la production.

      

  • Renault-Cléon : Un salarié s'est suicidé dans l'usine

    • Par tayl_r
    • Le Ven 31 Jan 2014

    Un ouvrier de l'usine Renault-Cléon, s'est donné la mort ce jeudi soir. Des employés l'ont retrouvé pendu. La victime travaillait à Renault depuis près de vingt ans à l'atelier d'usinage. C'est le deuxième suicide en moins d'un an au sein de l'usine, puisqu'un ouvrier était passé à l'acte le 22 avril dernier. "Le fait de se suicider à l'usine ne doit certainement pas être un geste anodin", précise une source syndicale. Aucune lettre n'a été laissée par l'ouvrier, pour expliquer son geste. Un comité d'hygiène et sécurité doit être tenu en urgence ce vendredi midi à l'usine.

    À LIRE : Un ouvrier se suicide à Renault-Cléon (22 avril 2013)

    À LIRE : L'ouvrier qui s'est suicidé dénonce la pression de Renault (24 avril 2013)

      

  • Renault-Cléon, des moteurs pour Mercedes

    • Par tayl_r
    • Le Mer 12 Juin 2013

    Le constructeur automobile français Renault va construire des moteurs diesel pour deux véhicules du constructeur allemand Mercedes-Benz (Daimler), une commande qui pourrait représenter 100.000 moteurs à horizon 2015. Selon L'Echos, "la décision a été actée depuis plusieurs mois, mais n'a pas été rendue publique".

    Le projet vise à équiper la nouvelle Classe C et l'utilitaire Vito du moteur 1,6 litre baptisé R9M qui est d'ores et déjà installé sur les Scénic et Mégane chez Renault et sur le petit citadin aux faux airs de 4x4 Qashqai de son partenaire japonais Nissan, a-t-il précisé.

    Ce moteur sera fabriqué par l'usine Renault de Cléon, "mais pour les besoins spécifiques de la marque à l'étoile, il devrait subir différents aménagements". Il devrait équiper seulement les modèles d'entrée de gamme des deux véhicules concernés. Et "d'autres collaborations pourraient être étudiées, comme par exemple sur la future Classe B" de Mercedes, soulignant que ce projet aurait été acté avant l'accord de compétitivité signé le 13 mars avec les syndicats du groupe en France.

    En contrepartie des efforts réclamés aux salariés, la firme au losange avait promis d'augmenter les volumes produits dans ses cinq sites français (+100.000 unités) et à produire aussi pour des partenaires à hauteur de 80.000 unités par an. L'objectif est d'atteindre une production totale supérieure à 710.000 véhicules dans l'Hexagone.

    L'alliance Renault-Nissan et Daimler coopèrent depuis 2010 dans différents domaines comme la production de véhicules utilitaires légers, le partage et le développement de moteurs, et les deux groupes ont pris des participations croisées.

    Augmentation de capacité prévue

    Pour Renault, la commande de Daimler vient opportunément charger son site français de Cléon. Celui-ci avait plutôt bien résisté en 2012 malgré la crise, avec une production de 548.396 moteurs, en recul de 4,6 %, aidé par des commandes à la hausse de son allié Nissan. Les modèles de Daimler ne sont pas négligeables : en 2012, la Classe C s'est vendue à 160.000 unités en Europe, selon IHS, et le Vito s'est écoulé à 52.000 exemplaires, tous les deux à plus de 90 % en diesel.

    Pour accueillir ces volumes, une augmentation de la capacité de Cléon est prévue cet été. Une production française qui raisonne comme un symbole, même si la décision semble avoir été actée avant l'accord de compétitivité signé en mars entre Renault et ses syndicats. Ce qui n'empêchera pas le site d'être impacté par les suppressions de postes prévus dans le cadre de l'accord - 8.200 au total sur la France.


    AFP

        

  • L'ouvrier qui s'est suicidé dénonce la pression de Renault

    • Par tayl_r
    • Le Mer 24 Avr 2013

    Dans la nuit de dimanche à lundi, un salarié de 35 ans s’est suicidé sur le site de Renault Cléon. Il a laissé deux lettres..

    Il était père de deux enfants, et était employé en tant que mécanicien de nuit à Renault Cléon depuis 2000. Ce lundi 21 avril, vers 6 heures du matin, ses collègues l'ont retrouvé pendu dans un des bâtiments de l'usine. Cédric a laissé deux lettres avant de se suicider, une pour sa famille, une pour sa direction.

    Il remet en cause la direction de Renault

    Dans le courrier adressé à la direction, il aurait écrit : "Merci Renault. Merci pour ces années de pression où le droit de grève n'existe pas. Où l'on ne peut pas protester. La peur, l'incertitude de l'avenir sont de bonne guerre paraît-il ? Tu expliqueras cela à mes filles Carlos"Carlos Ghosn est le PDG de Renault Dacia.
    En effet, le salarié faisait l’objet de pressions de la direction depuis qu’il avait pris activement part aux grèves contre le projet d’accord compétitivité-emploi cet hiver. Et pour le sanctionner, Cédric (qui travaillait de nuit) aurait été menacé de repasser à la journée, avec une perte de salaire (environ 600 euros de perte) à la clé, ce que dément la direction. La CGT a demandé la tenue d'un Comité d'hygiène et de sécurité exceptionnel "pour montrer la responsabilité de Renault dans ce décès".

    Une enquête est ouverte

    Le parquet de Rouen, qui a confirmé la découverte de deux lettres, a de son côté précisé à l'AFP avoir ouvert une enquête en "recherche des causes de la mort" à la suite de ce suicide survenu "sur le lieu de travail et pendant les heures de travail".

    Le site de Renault Cléon, spécialisé dans la fabrication de moteurs et de boîtes de vitesse, emploie quelque 4.000 salariés dans une ambiance qualifiée par la CGT de "plus en plus difficile", notamment depuis la mise en place de l'accord compétitivité-emploi.
        

    ARTICLES WEB SUR LE SUICIDE À RENAULT CLÉON :

    TF1News : http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/un-salarie-de-renault-se-suicide-sur-son-lieu-de-travail-7935394.html?xtmc=renault&xtcr=1

    RMC.frhttp://www.rmc.fr/editorial/372752/renault-un-salarie-se-suicide-sur-le-site-de-cleon/

    Le Monde : http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/04/23/un-salarie-de-renault-s-est-suicide-a-cleon_3164988_3234.html 

    Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/societes/2013/04/24/20005-20130424ARTFIG00373-un-salarie-de-renault-se-suicide-sur-son-lieu-de-travail.php

    L'Express : http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/un-salarie-de-renault-se-suicide-sur-le-site-de-cleon_381953.html

    Le Parisien : http://www.leparisien.fr/economie/emploi/un-salarie-de-renault-s-est-suicide-sur-son-lieu-de-travail-a-cleon-23-04-2013-2752519.php

    Libération : http://www.liberation.fr/societe/2013/04/24/suicide-d-un-salarie-renault-sur-le-site-de-cleon_898598


        

  • Un ouvrier se suicide à Renault Cléon

    • Par tayl_r
    • Le Lun 22 Avr 2013

    Un ouvrier de 35 ans s'est suicidé sur son lieu de travail à l'usine de Renault Cléon..

    C'est vers 6 heures du matin, ce lundi 22 avril, que ses collègues l'ont retrouvé mort (pendu) dans un des bâtiments de l'usine Renault à Cléon. Ce père de deux enfants était embauché comme mécanicien de nuit. Apprécié de ses collègues, il travaillait depuis plusieurs années dans l'usine.

    Pour connaître les circonstances exactes de sa mort et les causes de celles-ci, une enquête de police a été ouverte ainsi qu'une enquête interne via l'Inspection du travail et le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail.

    La direction de l'usine s'associe au chagrin de la famille.