Saint

  • Une foire Saint-Gilles un peu triste...

    • Par tayl_r
    • Le Mar 24 Sept 2013

    Le champ de foire se débarrasse des manèges alors que la foire Saint-Gilles a pris fin ce dimanche.

      Durant trois semaines, la foire Saint-Gilles a pris ses quartiers sur le champ de foire, comme tous les ans. Maintenant que les attractions ont pris un autre chemin, l'heure est au bilan. Qu'en est-t-il ?

    Un temps favorable

    Quelques jours avant l'inauguration de la foire, la samedi 31 août, l'enthousiasme était présent : la météo annonçait un temps ensoleillé et de bonnes températures pour la première semaine de foire. En effet, jusqu'au week-end d'Elbeuf-sur-fête (7/8 septembre), il n'y avait pas à se plaindre du temps. Par la suite, le temps s'est gâté, et les forains ont essuyé plusieurs jours de (grosses) pluies. Après cela, le ciel fut mitigé mais pas désagréable pour faire un tour à la Saint-Gilles. Même bilan que l'année dernière, donc pas de raison d'accuser la météo !

    Une foire pas enthousiasmante ?

    Les forains veulent redonner une image à la Saint-Gilles avec la création de l'association des forains de la Saint-Gilles l'année dernière. Pour la deuxième année consécutive, ces derniers ont proposé un feu d'artifice tiré depuis les berges de la Seine. Et pourtant, rien ne semble redonner l'envie au public. La gérante de la "pêche aux canards" témoigne : "Ça fait un moment que je n'avais pas vu une Saint-Gilles aussi triste". Un autre forain s'y met : "Les choses ont bien changé, les joueurs sont de plus en plus blasés et trouver des lots attirants est un casse-tête". Parmi les manèges installés, "Pézéril" fait figure d'ancien, pourtant même son de cloche : "C'est une foire pas vraiment enthousiasmante". Peut-être l'un des seuls à s'en sortir chaque année, c'est bien l'Ours Noir : "Quatre cents cochons grillés, des milliers de saucisses et plus de dix tonnes de pommes de terre pour les elbeuviens !" s'exclame le patron, tout en assurant que c'est le plus souvent des personnes d'un certain âge. (L'OURS NOIR EST PRÉSENT AU CHAMP DE FOIRE JUSQU'AU DIMANCHE 29 SEPT).

    La foire Saint-Gilles est-elle condamnée à rester ainsi ?

    La période du mois de septembre est synonyme de fin de vacances, de rentrée, d'automne.. Une période où le moral n'est pas au plus haut pour tout le monde. Les forains essayent pourtant de redonner du baume au coeur aux elbeuviens, avec leurs lumières, musiques et présence de manèges à sensations. Faut-il choisir une autre période pour la foire ?

    Quel est votre point de vue ? Quelle(s) solution(s) ? À vos commentaires !

       

  • Encore un braquage à Saint-Aubin

    • Par tayl_r
    • Le Sam 07 Sept 2013

    Un nouveau braquage a eu lieu ce samedi matin à Saint-Aubin-lès-Elbeuf...

    Il est 6h30 ce matin (samedi 7 septembre), quand la Maison de la presse, situé aux Novales, ouvre son rideau. Trois individus cagoulés et armés d'un taser sont alors arrivé. Ils frappent le commerçant et s'emparent du fond de caisse et de jeux de grattage. D'après les sources, les individus ne seraient repartis qu'avec une dizaine d'euros.
    La victime aurait le nez cassé et a été transporté au C.H.U de Rouen. L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la sûreté départementale.

    Il y a exactement deux semaines, le samedi 24 août, un braquage avait eu lieu au magasin Dia de Saint-Aubin-lès-Elbeuf. Deux individus, armés d'un fusil, se sont emparés du fond de caisse à l'heure de l'ouverture, comme bien souvent.

    Peu avant, le dimanche 18 août, c'est le Super U de Oissel qui a été braqué peu avant sa fermeture. Les braqueurs sont cette fois repartis avec 10.000 euros et ont brûlés leur voiture.