Une femme de 38 ans poignardée dans le dos à Saint-Pierre-lès-Elbeuf

  • Par tayl_r
  • Le Jeu 17 oct 2013

Un meurtre a eu lieu ce jeudi 17 octobre à Saint-Pierre-lès-Elbeuf. Suite de l'affaire...

  Le corps d'une femme de 38 ans a été découvert ce jeudi 17 octobre, dans un appartement du bâtiment C de la résidence des Tilleuls à Saint-Pierre-lès-Elbeuf. Vers 13 heures, sa fille de treize ans, qui rentrait du collège, n'a pas trouvé sa mère dans l'appartement. Elle a donc prévenu un voisin, qui a découvert le corps de la femme dans la chambre. Une scène horrible, celle d'un corps baignant dans son sang, un couteau planté dans le dos. Cela faisait plusieurs heures que le corps était ainsi.
Aucune trace d'effraction n'a été relevée sur la porte d'entrée de l'appartement, la victime connaissait donc son meurtrier. Ses mains et avant-bras présentant des plaies d'une arme blanche, les enquêteurs ont pu conclure que la femme s'est défendu face à son agresseur.

Ce jeudi soir vers 18 heures, l'actuel compagnon de la victime a été arrêté à son domicile par la brigade canine à Orival. L'homme de 32 ans a ensuite été interrogé par la brigade criminelle au commissariat d'Elbeuf. Selon certains voisins, la victime avait retrouvé un nouveau compagnon depuis peu. Dès lors, l'hypothèse la plus probable est celle d'un crime passionnel. Séparée depuis quelques années, la victime élevait seule ses deux filles de 13 et 16 ans. L'autopsie du corps aura lieu lundi pour déterminer quand le meurtre a été commis et combien de coups de couteau ont été infligé à la victime.

 GARDE À VUE PROLONGÉE :
 La garde à vue du suspect a été prolongée de 24 heures ce vendredi. L'homme de 32 ans est longuement interrogé à l'hôtel
 de police de Rouen. Il n'a pas avoué directement le meurtre, mais dit "des choses incompatibles avec la scène de crime et
 les éléments recueillis. Mais il ne nie pas les faits". Ce suspect numéro un n'était pas vraiment le compagnon de Nathalie
 Delaunay, "ils s'étaient rencontrés récemment et avaient des relations simples et régulières sans vivre ensemble".
 Le parquet de Rouen va ouvrir une information judiciaire pour homicide volontaire ce samedi 19 octobre à l'issue de la garde
 à vue du suspect, qui sera présenté à un magistrat en milieu d'après-midi. Il pourrait, cette fois, être misen examen et placé
 en détention provisoire. Pour le meurtre de Nathalie Delaunay, 38 ans, il encourt une peine de trente ans de réclusion criminelle.

Saint-Pierre faits divers