Le Fil, festival des arts de la marionnette

Du Mar 18 fév 2020 au Ven 06 mars 2020

Ajouter au calendrier

  • Salle des fêtes & Médiathèque - Tourville-la-Rivière

Le service culturel de Tourville-la-Rivière organise plusieurs spectacles dans le cadre de son festival "Le Fil" dédié aux arts de la marionnette.

Salle des fêtes & Médiathèque Tourville-la-Rivière

Festivallefil

Pendant 3 semaines, d’étranges pantins vont s’inviter à Tourville‐la‐Rivière pour vous ouvrir les portes de leur univers poétique et éveiller votre imagination. Gigantesques ou lilliputiennes, mues par une mécanique complexe ou par les doigts agiles des artistes, les marionnettes nous intriguent, nous fascinent et nous amusent tour à tour. Théâtre, danse, musique, arts plastiques, cirque, retrouvez ces disciplines dans la programmation proposée lors de cette 1ère édition des Arts de la Marionnette.

Événements gratuits. Réservation conseillée au 02 35 81 96 99

Exposition "Bibliochronic"

Cette exposition de Luc-Vincent Perche s’articule autour de sculptures ludiques, cinétiques et interactives. Chaque dispositif met en jeu des livres découpés, des leviers, des manivelles et autres tirettes qui permettent aux visiteurs de les manipuler. De courtes légendes indiquent la marche à suivre pour actionner les sculptures et donner vie aux livres.

» Du 18 au 27 février à la salle des fêtes et à la médiathèque Pierre Perret (gratuit)

Minimalcircus

Minimal Circus est un cirque miniature en castelet, constitué d’une dizaine de numéros avec des marionnettes à gaine chinoises. Manipulé en jeu et en musique par un duo clownesque constitué de Massimo Minimal, le directeur du cirque, et son musicien muet, Silence, le spectacle de cirque est composé de petites formes chorégraphiées et acrobatiques. Ainsi, vous verrez des clowns, des acrobates, un dresseur, un lion, un magicien et même un homme canon !

» Mardi 18 février à 15h et 19h à la salle des fêtes (gratuit)

Kumulunimbu

Dans une partie quelconque du monde, en ce moment et depuis toujours, de nombreuses vies entreprennent ce chemin... Kumulunimbu est une histoire d’amitié entre une petite fille et un nuage, qui parle du courage, de l’injustice, de la migration et le permanent espoir des protagonistes. Un spectacle qui combine les marionnettes et le clown, qui fascine les plus petits et émeut les adultes. Parsemé de petits détails et de surprises, sa poésie vous fera voyager dans un océan d'émotions.

» Vendredi 21 février à 19h à la salle des fêtes (gratuit)

Nonna's don't cry et Alias

Nonna(s) don’t cry invite le spectateur à s’infiltrer dans l’esprit d’une femme qui se retrouve dans un va et vient constant entre sa vieillesse et sa jeunesse, entre l’imaginaire et le réel. Hommage poétique aux différents âges de la vie, ce solo multiplie les perspectives sur les générations. En décomposant les frontières entre la marionnette, la danse et le théâtre physique, et en brouillant notre perception de celle qui manipule et celle qui est manipulée, Nonna(s) don’t cry réveille les esprits invisibles et dévoile une autre dimension de la réalité.

Alias une tête qui n’a pas été épargnée par les chaos de la vie, des épaules juste assez larges pour supporter le poids de l’existence, un égo tyrannique et maladroit, un vent qui souffle et nous effleure, un vent qui nous effeuille. » Mise à nu sensible et charnelle, Alias nous dévoile un homme qui tente de s’affranchir de ses carapaces et part à la rencontre de « l’autre » tapi au fond de lui-même. Derrière le masque, on peut entrevoir l’homme, un être de chair et de sang. Et qui se cache derrière l’homme ?

» Vendredi 28 février à 19h à la salle des fêtes (gratuit)

La vie d'Alceste

Alceste veut retourner sur les lieux de sa jeunesse d’avant exil et qui plus est, à vélo. Camille, sa petite fille, décide alors d’enfourcher elle aussi sa bicyclette pour l’accompagner jusqu’en Espagne, mais, la perte de mémoire semble être invitée dans le périple. Ce spectacle souhaite parler de la transmission entre les générations et questionne ce qu’il reste du souvenir.

» Mercredi 4 mars à 19h à la médiathèque Pierre Perret (gratuit)

Eros en bref

Lady Chatterley
Enfermée dans la monotonie de son mariage, la jeune Lady Chatterley découvre un homme nu qui se lave, au détour d’une échappée dans ses jardins. Le désir s’enracine et avec lui grandit celui de la liberté.
La comédienne raconte cette impression de sève montante, d’explosion de chlorophylle, derrière un théâtre de papier fait de photographies dans des gammes de vert.
Une adaptation expresse du roman, alternant narration et discours direct qui donne à entendre la poésie du texte de Lawrence.

La Folie de Roméo et Juliette
Roméo, fils de Montaigu, se désespère de trouver l’amour. Son ami fidèle, lui propose de s’introduire chez leurs rivaux, la famille Capulet, à l’occasion du bal qu’ils donnent. Roméo rencontre Juliette et en tombe amoureux. Les deux amants s’engouffrent alors dans une passion interdite malgré la haine qui déchire leur famille.
La comédienne incarne simultanément les deux héros de cette tragédie et donne corps aux personnages qui les entourent.
Mi-femme-mi-homme, elle porte avec force l’intensité des sentiments. Elle convoque ainsi la question du conflit intérieur lié à la relation cachée mais également celle de l’identité trouble. Ce personnage étrange se révèle digne de la folie shakespearienne et nous embarque dans une performance loufoque pour jouir de cette incontournable tragédie.

» Vendredi 6 mars à 19h à la médiathèque Pierre Perret (gratuit)