Petroplus

  • L'ultime mardi pour les Petroplus

    Sur quatre offres déposées, seules deux ont été retenues par les administrateurs judiciaires..

    Les 470 salariés de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne, menacée de fermeture, retiennent leur souffle. Mardi, le tribunal de commerce de Rouen examine les offres de reprise du site, le jour même de la fin de l'autorisation de poursuite de ­l'activité.

    Depuis le dépôt de bilan, début 2012, et la liquidation judiciaire, en octobre, des dizaines de candidats s'étaient présentés, mais seules deux offres sont encore en lice: celle du panaméen Net Oil et celle du libyen Murzuq Oil, seules jugées recevables, le 2 avril dernier, par les administrateurs judiciaire. Net Oil serait prêt à reprendre les 470 salariés et à investir 468 millions d'euros dans le site. Les intentions de Murzuq Oil restent confidentielles.

    "Ce n'est pas aux administrateurs de décider, mais au tribunal, qui doit pouvoir faire son choix parmi ces quatre dossiers, qui sont tous complètement différents", argumente Jean-Luc Brouté, porte-parole de l'intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC. L'inquiétude des salariés est d'autant plus vive que la décision du tribunal pourrait ne pas intervenir immédiatement. "Il devra de toute façon se prononcer avant l'envoi des lettres de licenciements prévu le 22 avril, dans le cas où aucun repreneur ne serait désigné", précise l'intersyndicale.
      

              Mardi 16 avril 2013 à partir de 9h30 aura lieu l'audience de la dernière chance au tribunal de commerce de Rouen.           
    Les 470 salariés de la raffinerie de Petit-Couronne comptent sur une mobilisation exceptionnelle. 
    Un barbecue sera organisé. 

    On compte sur vous !

    Blog des salariés de Petroplus : http://luttedespetroplus.blogspot.fr/

        

  • Une offre égyptienne de dernière minute pour Pétroplus !

    Le producteur égyptien d'énergie Istithmaraat a déposé un dossier complet de reprise pour la raffinerie auprès du tribunal de commerce de Rouen.

    Ils y croient. Les 470 salariés de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne sont suspendus mardi au dépôt d'offres de reprise de leur groupe devant le tribunal de Rouen, un dossier emblématique suivi de près par le gouvernement français. Et la bonne nouvelle pourrait être au rendez-vous. Le producteur égyptien d'énergie Istithmaraat a déposé un dossier de reprise pour la raffinerie auprès du tribunal de commerce de Rouen, a annoncé mardi à l'AFP un représentant du groupe en France. "C'est un plan de reprise complet de la raffinerie de Petit-Couronne", et il prévoit notamment "la reprise de la totalité du personnel, sauf une soixantaine de personnes qui veulent prendre leur retraite", a expliqué à l'AFP le consultant Michel Billard de la Motte, représentant du groupe égyptien. "Raisonnablement optimiste à quelques minutes du terme du compte-à-rebours", il pourrait y avoir de l'espoir. "Une société cotée égyptienne, opératrice du barrage d'Assouan, serait sur le point d'annoncer une offre, apprend-on de source gouvernementale", explique Le Parisien sur son site internet qui précise que sa source est "raisonnablement optimiste sur la crédibilité de cette proposition, qui pourrait être présentée formellement dans la soirée".
     
    Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault a affirmé mardi à propos du dossier Petroplus que le "gouvernement français était prêt à prendre une participation minoritaire au capital, s'il y a une offre crédible faite". Les chances de trouver un repreneur pour cette raffinerie, à l'arrêt depuis janvier 2012 après le dépôt de bilan de son propriétaire Petroplus, "sont toutefois limitées", estimaient pourtant les services du Premier ministre, qui ont rencontré l'intersyndicale lundi soir. (Source : MYTF1.fr)


    Yvon Scornet, invité du Grand Journal ce mardi soir
      
    Yvon Scornet
    , porte parole de l'intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne sera l'invité du Grand Journal, ce soir, sur Canal +. Après une journée d'attente devant la raffinerie de Petit-Couronne en ce dernier jour de dépôt des offres de reprise, Yvon Scornet reviendra sur la situation des 470 salariés de Petroplus, qui attendent depuis des mois de trouver un repreneur.

    Rendez-vous à 19h05 sur Canal + en direct et en clair.

       

       

  • 14/12 : L'exposition des Petroplus est à Elbeuf

    " Les 550 est un projet né de la lutte des salariés de Petroplus contre la fermeture de leur usine. Quand les photographes Martin Flaux et Bruno Maurey entendent parler du combat de ces centaines de travailleurs , l’énergie du mouvement les interpelle. Les deux hommes sont immédiatement frappés par les sourires qui illuminent les visages des ouvriers en lutte, en dépit de leur situation difficile.

    Martin et Bruno décident alors de les soutenir en réalisant les portraits de ces 550 salariés. Derrière les chiffres, dont les médias usent et abusent chaque jour, il y a avant tout des femmes, des hommes et des familles.

    Les séances de shooting sont un succès. Tous sont venus poser, selon leurs disponibilités, pour « donner » leurs visages à la crise. Le projet est alors lancé. Martin et Bruno souhaitent désormais les mettre en scène et les faire vivre."

    Et cette exposition, elle est maintenant présente à la Fabrique des Savoirs d'Elbeuf et à l'Hôtel de Ville, et ce, jusqu'au 20 décembre 2012. Vous pouvez aller voir ces sourires du mercredi au samedi, de 14h à 17h30.

    Vous pouvez aussi visiter le site de la lutte Petroplus et signer la pétition ..

        

  • 13/11 : Nouveau délai pour la raffinerie Petroplus

     

    ACTUALITÉ DU 13 NOVEMBRE 2012 :

    Ce mardi, le tribunal de commerce a rendu sa décision au sujet de la date de report des examens des offres de reprise de la raffinerie Petroplus. Ce sera le 5 février 2013.