Faits divers

Saint-Pierre-lès-Elbeuf : le Leader Price braqué, la caissière très choquée

Le Mar 25 août 2015

Leaderprice

Le lundi 24 août, en début de soirée, le magasin Leader Price situé dans la Z.A de l'Oison a été victime d'un braquage.

Deux hommes armés font irruption, visages masqués, dans le magasin discount, alors qu'une dizaine de clients font leurs courses. Un des braqueurs menace la caissière avec une arme de poing. L'employée lance alors plusieurs centaines d'euros en pièces et billets sur le tapis de la caisse. Les malfaiteurs s'enfuient aussitôt à pied.

La caissière, âgée d'une quarantaine d'années, est très choquée et a été pris en charge par les pompiers. Le plan de recherche des deux individus n'a rien donné. L'enquête a été confiée à la Brigade Criminelle. Quelques éléments pourront aider les enquêteurs : témoignages des clients, video-surveillance...

Elbeuf : Un jeune homme blessé par balle dimanche soir

Le Lun 24 août 2015

Glaieulpuchot

Le dimanche 23 août vers 21 heures, un jeune homme de 18 ans a été blessé par balle à Elbeuf.

Circulant à pied, le jeune homme a été la cible de deux inconnus qui ont tiré avec une arme de poing depuis une moto. Les faits se sont déroulés dans la rue du Glaieul située dans le quartier du Puchot à Elbeuf. La victime, touchée à la jambe, a été admis dans un hôpital de la région. Ses jours ne sont pas en danger. S'agit-il d'un règlement de compte ? Une enquête est en cours au sein de la police judiciaire pour éclaircir cette histoire...

Tourville-la-Rivière : une fillette renversée au centre commercial

Le Lun 10 août 2015

Une fillette de deux ans a été renversée ce lundi 10 août dans l'après-midi. L'accident a eu lieu sur le parking du centre commercial de Tourville-la-Rivière. Pris en charge par le SMUR, l'enfant a été transporté au CHU de Rouen dans un état grave. La conductrice de la voiture n'aurait pas vu l'enfant qui traversait.

[MAJ mardi 11 août - 13h45] : La petite fille serait hors de danger. Les circonstances de l'accident s'éclaircissent avec l'enquête : la jeune victime aurait surgit rapidement alors qu'elle revenait des courses avec ses parents. La conductrice (40 ans), originaire de Louviers, n'a pu éviter l'accident et aurait rouler sur la fillette au niveau du thorax.
Le père de l'enfant, sous le coup de l'émotion, a sorti la conductrice de la voiture et a commencé à la frapper. Un témoin de la scène a dû intervenir. Les tests effectués sur la conductrice révèlent une alcoolémie négative et aucune prise de stupéfiant. Les images de vidéo-surveillance ont confirmé le déroulement de l'accident : l'enfant s'est fait rouler dessus et la conductrice s'est immédiatement arrêtée.

[Paris-Normandie].

Tourville

Elbeuf : Un enfant de six ans percuté par une voiture

Le Mar 02 juin 2015

Aaa 1

Le lundi 1er juin, peu avant 18 heures, un accident s'est produit dans la rue Anatole France à Elbeuf.

Un enfant de 6 ans a été percuté par une voiture alors qu'il traversait en dehors d'un passage piéton. Le conducteur, âgé de 19 ans, roulait en direction de la voie sur berge et n'a pas pu l'éviter. La victime a été transportée dans un état grave au CHU de Rouen. Il souffrirait d'un traumatisme crânien et de blessures au visage. Son pronostic vital est engagé.

Le jeune conducteur, très choqué, a été soumis aux tests d'alcoolémie et de stupéfiants qui se sont révélés négatifs. Une enquête a été ouverte.

[MAJ 03/06/15] : Selon le journal Paris-Normandie, l'enfant a été opéré dans la nuit de mardi à mercredi et serait hors de danger.

Saint-Aubin-lès-Elbeuf : Un homme découvert pendu à un arbre

Le Mar 05 mai 2015

Ce lundi 4 mai, vers 11 heures, une promeneuse a fait une macabre découverte.

C'est en se promenant sur le chemin de Halage, en bord de Seine, à Saint-Aubin-lès-Elbeuf, qu'une femme a découvert le corps d'un homme pendu à un arbre. La victime, âgé d'une quarantaine d'années, a mis fin à ses jours après une séparation. L'homme avait envoyé des messages à son épouse en exprimant son intention de metre fin à ses jours.

La veille, les pompiers avaient déjà été appelés au domicile de la victime. Après avoir enfoncé la porte, ils n'avaient trouvé personne sur place. Les forces de l'ordre ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes de sa mort. Le suicide est une hypothèse privilégiée par les enquêteurs.
 

Halage

Cléon : Des affrontements entre bandes ont eu lieu dimanche soir

Le Lun 04 mai 2015

Ce dimanche 3 mai, en fin d'après-midi, des échauffourées ont eu lieu dans le quartier des Feugrais à Cléon.

Plusieurs patrouilles de police ont été mobilisées alors que des bruits s'apparentant à des coups de feu ont été entendus par des habitants. Un véhicule a été brûlé dans des affrontements qui opposaient des bandes du quartier du Puchot à Elbeuf et du quartier des Feugrais à Cléon.

MAJ : Plusieurs dizaines de jeunes venant d'Elbeuf et de Cléon se sont affrontés verbalement et physiquement. À leur arrivée, les forces de l'ordre ont été pris à partie. Les jeunes cléonnais se sont ensuite rassemblés devant une cage d'escalier où s'étaient réfugiés les jeunes venant d'Elbeuf.

Les forces de l'ordre, avec des renforts, utilisent alors leur flash-ball pour disperser les bandes. Ces derniers répondent en caillassant les policiers. Suite à la dispersion, les jeunes originaires d'Elbeuf ont pu quitter les lieux sous la protection de la police.

Durant ces échauffourées, deux personnes ont été blessées et pris en charge par les pompiers.

Aa 6 25 10
Photo : Paris-Normandie

Saint-Aubin-lès-Elbeuf : Quelques tombes vandalisées

Le Sam 25 avr 2015

Quelques jours après le vandalisme de douze tombes à Caudebec-lès-Elbeuf, quelques tombes ont été renversés...

Ce vendredi 24 avril au matin, au moins quatre tombes ont été renversées dans le cimetière de Saint-Aubin-lès-Elbeuf. Aucune inscription ou revendication n'a été relevée. Une enquête a été ouverte par la police judiciaire de Rouen. La mairie a décidé de porter plainte.

Le rapprochement avec la dégradation de tombes à Caudebec en début de semaine ne fait pas de doutes.

LIRE : Caudebec-lès-Elbeuf : Une douzaine de tombes vandalisées (mer 22 avril)

Elbeuf : Deux incendies en quatre jours dans la rue de la République

Le Sam 25 avr 2015

Un nouvel incendie a ravagé un immeuble dans la rue de la République à Elbeuf ce jeudi 23 avril.

Vers 22h15, le quartier est remué par les flammes. Un incendie est en cours sur les trois étages du n°13 de la rue de la République. À leur arrivée, les forces de l'ordre ont pu évacuer un homme situé au premier étage. Un autre se trouve au dernier étage et reste au bord de sa fenêtre sous la foule et les policiers qui tentent de le rassurer avant l'arrivée des pompiers. Ces derniers, arrivés rapidement sur place, ont ensuite évacuer le locataire à l'aide de la grande échelle avant de maîtriser l'incendie.

L'homme a été admis à l'hôpital des Feugrais légèrement intoxiqué par les fumées. Les pompiers sont resté sur place jusqu'à 4 heures du matin. Une enquête a été ouverte pour comprendre les circonstances de l'incendie qui serait partie du premier étage.

Quelques jours plus tôt, lundi 20 avril vers midi, c'est le pressing situé au n°18 de la rue de la République qui a été totalement détruit par un incendie. L'immeuble de quatre étages avait été touché mais personne de ne trouvait sur les lieux au moment de l'incendie. Un locataire a dû être relogé.

Incendie1
(Incendie du jeudi 23 avril vers 22h45)

Incendie2
(Incendie du lundi 20 avril vers 12h30)

Caudebec-lès-Elbeuf : Une douzaine de tombes vandalisées

Le Mer 22 avr 2015

Caudebectombes

Mardi 21 avril, en début de soirée, le gardien du cimetière de Caudebec-lès-Elbeuf a découvert douze tombes vandalisées.

Le maire, Laurent Bonnaterre, qui s'est rendu immédiatement sur place en compagnie des forces de l'ordre, s'est exprimé via Facebook "Alertés par le gardien du cimetière, nous avons malheureusement constaté qu'une douzaine de tombes avaient été vandalisées. Aucune référence religieuse, politique ou ethnique dans ces dégradations : juste de la casse stupide et totalement gratuite, sur des tombes très anciennes et sans famille identifiée. Dès aujourd'hui, la Ville de Caudebec-lès-Elbeuf va porter plainte contre ces actes ignobles que je condamne avec la plus grande fermeté".

"La Ville de Caudebec-lès-Elbeuf va porter plainte contre ces actes ignobles que je condamne avec la plus grande fermeté".

Caudebec-lès-Elbeuf : Une famille sauvée des flammes grâce au détecteur de fumée

Le Jeu 19 mars 2015

Ce jeudi 19 mars, un incendie s'est déclaré dans le quartier de la Mare aux Boeufs à Caudebec-lès-Elbeuf.

C'est vers 7 heures du matin que le détecteur de fumée s'est enclenché. Immédiatement, le couple habitant l'appartement situé au 3ème étage de l'impasse des Vestiges évacue ses quatres enfants en attendant l'arrivée des pompiers. L'appartement a été entièrement détruit par les flammes malgré l'arrivée rapide des sapeurs-pompiers.

L'origine de l'incendie n'est pas déterminée et aucun blessé n'est à déplorer (le plus jeune enfant a été transporté à l'hôpital des Feugrais pour des examens de contrôle). Une enquête a été ouverte pour savoir l'origine de l'incendie qui a fait plus de dégâts matériels que de dégâts humains, grâce à l'installation du détecteur de fumée.

Saint-Aubin-lès-Elbeuf : Cinq hommes cagoulés attaquent une famille

Le Mer 18 mars 2015

Police

Dans la nuit du mardi 17 au mercredi 18 mars, un commando de cinq hommes s'est introduit dans une habitation à Saint-Aubin-lès-Elbeuf.

C'est vers 3 heures du matin qu'ils s'introduisent dans la maison, vraisemblablement par une porte qui n'était pas fermée à clef. Les cinq hommes cagoulés ont réunis toute la mère de famille ainsi que ses quatre enfants et ont fouillés toutes les pièces à la recherche d'objets de valeurs, de bijoux et d'argent. La mère de famille a été frappée au visage et au corps devant ses enfants âgés de 14 à 25 ans.

Les cinq malfrats sont ensuite partis avec un téléphone portable et le véhicule de la mère. Ce dernier a été retrouvé un peu plus tard dans l'agglomération, tandis que la mère de famille, très choquée, a été transportée à l'hôpital des Feugrais. Une enquête a été ouverte et des spécialistes se sont rendus sur place pour retrouver d'éventuelles empreintes ou traces permettant de retrouver les voleurs.

Des passants touchés par des tirs de carabine à Elbeuf

Le Mer 25 fév 2015

Le mardi 24 février vers 18 heures, les forces de l'ordre sont appelés pour des tirs de carabine entendus et reçus par des passants. Cinq jeunes ont été interpellés dans un immeuble de la rue Jean-Jaurès. lls tiraient des plombs sur des pigeons retrouvés morts au pied de l'immeuble, mais ils ont également deux personnes.

Cinq jeunes gens, de 17 à 19 ans, ont été placés en garde à vue, mardi soir, à l'hôtel de police de Rouen. Ils sont soupçonnés d'avoir tiré non seulement sur des pigeons (5 cadavres ont été retrouvés) mais aussi et surtout sur des passants.  

Les faits se sont produits avant 18 heures, avenue Jean-Jaurès à Elbeuf. Plusieurs appels sont parvenus à police-secours de personnes affirmant avoir entendu des bruits de coups de feu. De fait, un homme circulant à scooter a été touché à un bras, sans gravité, et un passant au niveau du crâne. Les victimes ont simplement ressenti comme des picotements, sans plus. 

Procédant à une enquête de voisinage, sur place, les policiers de la brigade anti-criminalité (Bac) ont appris que les tirs provenaient d'un appartement situé dans les étages d'un immeuble de la rue Jean-Jaurès. L'appartement en question était rapidement localisé et ses trois occupants interpellés. 

Les déclarations de témoins permettaient également d'apprendre que deux individus avaient pris la fuite à bord d'une voiture qui était interceptée un peu plus tard à Elbeuf, par une patrouille du groupe de sécurité de proximité (GSP).  

Les cinq suspects ont été placés en garde à vue. Ils ont affirmé, lors de leur audition, qu'ils s'amusaient à tirer sur des pigeons. La carabine n'a pas été retrouvée.

Article paru sur infonormandie.com ]

Acte antisémite sur la synagogue d'Elbeuf : Le maire condamne

Le Mar 17 fév 2015

Dans la nuit du samedi 14 au dimanche 15 février, des dégradations ont eu lieu sur la façade de la synagogue d'Elbeuf. Le maire Djoudé Merabet a publié un communiqué sur le site internet de la commune et la section PS d'Elbeuf sur Facebook.

"Dans la nuit de samedi à dimanche, les étoiles jaunes, peintes sur la synagogue d’Elbeuf par des collaborateurs nazis en 1942, ont été recouvertes de peinture rouge.

Comme il y a un peu plus de 70 ans, cet acte est clairement le fruit nauséabond de l’antisémitisme qui fait écho à la profanation du cimetière juif dans le Bas-Rhin.

Je fais confiance à la police nationale pour mener l’enquête jusqu’à son terme et souhaite que les auteurs soient condamnés avec fermeté.

Nous ne pouvons collectivement tolérer ces agissements !

La laïcité, valeur qui fonde notre société du vivre ensemble, doit accorder à chacun, quelle que soit sa croyance ou sa religion, de vivre dans la paix et en bonne intelligence avec toute les composantes de la communauté nationale.

Le 11 janvier dernier, à Elbeuf, comme partout en France, nous avons été nombreux à marquer notre refus de plier face aux fanatiques qui voudraient abattre notre démocratie.

Comme l’a rappelé le Président de la République, il faut lutter fermement contre ceux qui souhaitent briser le socle de notre République. Aucun amalgame, aucune stigmatisation ne doivent altérer le vivre ensemble.

Aujourd’hui, les Elbeuviens doivent montrer leur indignation face à toutes les formes de fascismes obscurantistes, antisémites, xénophobes qui n’ont qu’un but : diviser notre Nation.

Nous poursuivrons le devoir de mémoire autour de la synagogue et lors de nos commémorations pour rappeler sans cesse que la démocratie et la liberté sont fragiles et que nous devons nous battre au quotidien pour les préserver".

Djoudé Merabet, le mardi 17 février 2015.

Cléon : Huit mois ferme pour le braqueur

Le Mer 04 fév 2015

Le jeudi 29 janvier, un jeune homme de 18 ans a tenté de braquer l'hôtel-restaurant Le Seino-Marin situé à Cléon (voir l'article).

Lors de son audience, le prévenu a expliqué sa situation familiale délicate. La nuit précédent le braquage, son père l'aurait mis dehors. Énervé et sans endroit où aller, le jeune homme inconnu des services de police jusqu'alors, a braqué le restaurant Le Seino-Marin car il "avait besoin d'argent". D'origine sénégalaise, il n'est pas scolarisé et n'a pas d'activité professionnelle en cours. Son avocat a pris sa défense en appuyant sur le choc émotionnel subit devant les mesures de son père.

La jeune femme qui s'est retrouvée devant lui lors du braquage et s'était réfugiée dans la cuisine n'était pas présente pour des raisons personnelles. Elle ne voulait pas se retrouver face à son agresseur, d'autant plus qu'elle a déjà subit un braquage quelques années auparavant.

La tribunal a condamné l'auteur des faits à huit mois de prison ferme.

Un braquage raté au restaurant Le Seino-Marin à Cléon

Le Jeu 29 jan 2015

Le jeudi 29 janvier, peu avant midi, un homme a tenté de braquer l'hôtel-restaurant Le Seino-Marin situé à Cléon.

Un jeune homme a fait irruption le visage dissimulé par sa capuche en hurlant "La Caisse !" et en brandissant un couteau de cuisine. L'employée menacée, pris de panique, s'est enfuie et s'est cachée dans la cuisine du restaurant. Le braqueur a finalement quitté les lieux sans rien prendre.

Après avoir prévenu les forces de l'ordre, un plan de recherche a été déployé pour toutes les patrouilles de l'agglomération d'Elbeuf. Peu de temps plus tard, un homme a été signalé sur la place Saint-Roch à Cléon et correspondait au signalement. C'était effectivement le braqueur : il portait une capuche et un couteau a été retrouvé sur lui. Âgé de 18 ans, le cléonnais a été placé en garde à vue et a reconnu les faits.

Elbeuf : Hospitalisé après avoir menacé de faire exploser l'immeuble

Le Lun 26 jan 2015

Le vendredi 23 janvier, un homme d'une quarantaine d'années a menacé de faire exploser son immeuble de la rue Saint-Amand à Elbeuf.

Vers 10h30, les forces de l'ordre sont appelés par un témoin ayant vu un homme ne disposant pas de tout ses moyens sur la voie publique. À leur arrivée, l'individu est rentré dans son appartement situé au rez-de-chaussée. Les policiers tentent un dialogue mais l'homme tient des propos incohérents, puis exhibe un couteau de cuisine derrière sa fenêtre en menaçant de faire exploser l'immeuble avec des bouteilles de gaz.

Les pompiers décident alors de faire évacuer les neuf locataires de l'immeuble par précaution. Quelques minutes plus tard, les policiers perçoivent un sifflement puis une odeur de gaz. Avec l'aide des pompiers, les forces de l'ordre décident d'intervenir immédiatement. L'homme sera maîtrisé et les deux bouteilles de gaz refermées.

Le quarantenaire a été admis au centre hospitalier au centre psychiatrique de Saint-Étienne-du-Rouvray.